Le vieillissement du vin

Le vieillissement du vin

De nombreuses idées reçues existent autours du vieillissement du vin toutes plus ou moins vraies mais souvent généralisées à tort. L’analogie comparant le vin à un être vivant permet de comprendre qu’ils évoluent tout deux durant leurs vies et que leurs élevages respectifs conditionnent fortement leurs évolutions futures.   

A cet effet, on peut distinguer 4 phases dans le développement d’un vin qui passent de la maturation, au vieillissement, à l’apogée puis au déclin. La durée de ce développement n’est pas une science exacte et fluctue fortement dépendamment des domaines, des régions et des millésimes. Généralement, il est possible d’affirmer qu’un vin de garde ne trouve jamais son apogée avant 5 ans. Il faut ainsi différencier un vin dit ‘de garde’ ou encore ‘à encaver’ des vins de consommation courante dont la conservation prolongée n’apporte guère de plus value au vin.

Aujourd’hui les progrès de l’oenologie permettent un développement plus précoce et plus constant, offrant une consommation plus rapide. Cette maturation du vin commence par l’élevage qui permet de préparer le vin au vieillissement via sa clarification, stabilisation et maturation. L’élevage du vin s’effectue généralement dans des cuves en inox ou des fûts en chêne et peut durer de quelques semaines à plusieurs années selon le type de vin. Le but final étant de faire reposer ce dernier en limitant son contact avec l’air pour qu’il murisse et se complexifie. A titre d’exemple et de manière générale, les vins riches en acidités ou en tannins requièrent des maturations longues. Ainsi, les vins blancs peu tanniques ont tendance à se boire jeune.

Le vieillissement en bouteille mérite enfin d’être soulevé puisqu’il constitue un part majeure de la maturation du vin. Une conservation prolongée tend ainsi a diminué l’intensité de la couleur du vin (notamment pour les rouge) quand le format (bouteille, magnum) impacte aussi son vieillisement. Un vin aura tendance à mieux vieillir dans de grands contenants (magnum ou jéroboam) que dans des plus petits contenants tels que des demi-bouteilles. Finalement, le lieu de stockage a une importance primordiale où la stabilité de la température (entre 11 et 14°), hygrométrie et l’absence de lumière permettrons à vos vins d’évoluer dans des conditions optimales. Découvrez ces caves lors de vos prochaines vacances sur les routes des vin de Bordeaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *