L’alcool au Moyen-Âge

Vous le savez, l’alcool n’est pas une invention du XXIe siècle et remonte à loin dans l’histoire (on parle français).

La bière est la première forme d’alcool à avoir vu le jour en 8000 av. J.-C en Mésopotamie.

Aujourd’hui elle reste le 3e liquide le plus consommé.

Bien plus tard dans l’histoire, après l’effondrement du dernier Empire romain, le Moyen-Âge a vu le jour. C’est le début du Vème siècle. Les techniques romaines en termes de vinification se sont un peu perdues et les moines sont les seuls à savoir encore en fabriquer.

Pendant près d’un siècle ils en ont bien profité pour se l’a Koller entre eux !

Par la suite, l’alcool s’est plus ou moins propagé dans toutes les strates de la société et tout le monde boit et pas que du vin !

Pour y voir plus clair, nous avons décidé de faire un top 3 des boissons les plus en vogue au Moyen-Âge :

3e position : Le Moretum est un apéritif qui a la côte au Moyen-Âge.

C’est un très ancien breuvage qui se compose de mûres, de framboises et de miel fermenté.

2e position : L’hydromel, une des premières boissons alcoolisées mises au point par l’homme.

Elle est le résultat de la fermentation du miel dans de l’eau, et est inventée en Chine en 7000 av. J.-C. Chez les Viking, on buvait de l’hydromel dans des cornes, durant le festin des dieux.

1ere position : L’hypocras était l’alcool à la mode au Moyen-Âge.

C’est une boisson élaborée à base d’épices provenant d’Orient, très apprécié au moment de l’apéritif au Moyen-Âge. Il était très présent à la table des seigneurs et l’on dit qu’il a des vertus aphrodisiaques une des raisons de sa popularité.

Cette liste démontre que l’alcool était très apprécié au Moyen-Âge, mais il faut aussi savoir qu’il était vital pour leurs quotidiens !

L’eau n’étant pas traitée est souvent polluée, elle rend malade beaucoup de monde… Et selon Danièle Alexandre-Bidon, grande historienne qui a écrit de nombreux ouvrages sur le Moyen-Âge : « Au Moyen Âge, on ne boit pas d’eau, c’est dangereux ».

Le vin remplace donc l’eau, et il est utilisé en médecine pour des interventions chirurgicales et même en cuisine !

À force de l’utiliser pour différentes raisons, cette époque a fait naître des avancées technologiques capitales. Par exemple, la distillation du vin est attestée en Occident dans la ville de Salerne dès le XIIe siècle ! On obtient ainsi l’alcool éthylique appelé « eau de vie » ou « eau ardente ». Outre son usage comme boisson forte, la médecine médiévale l’emploie comme remède.

A notre époque, il n’est plus considéré comme un médicament ou remède, mais se réfère plus à une ambiance festive.

Partager :
Vous pouvez aussi aimer...
Comment choisir sa cave à vin ?
Lifestyle - Oenologie
Comment (enfin) fêter dignement la fin de votre déménagement ?
Lifestyle

Laisser un commentaire